<p class="has-drop-cap has-large-font-size" value="<amp-fit-text layout="fixed-height" min-font-size="6" max-font-size="72" height="80"><strong>Chemin infini vers l'éternité d'un instant</strong>Chemin infini vers l’éternité d’un instant

Voici venu ce bel automne où nous allons vers l’essentiel pour chouchouter et nourrir nos graines intérieures,

… qui refleuriront au printemps …

C’est aussi une belle ballade en forêt pour respirer la fraîcheur, le parfum des feuilles colorées qui craquent sous les pieds… un thé cocooning avec un.e ami.e, traîner avec un bon bouquin et rêvasser encore et encore !

Nous acceptons ce qui est là. Accepter ce n’est pas dire « c’est bien » mais « c’est là ». Demeurer neutre mais pas indifférent.

Le Yoga nous le rappelle avec « vipassana »: voir les choses telles qu’elles sont réellement, porter attention à notre corps, perceptions, sensations… accueillir nos pensées, nos émotions… Tout cela sans s’y attacher !

Vouloir changer, parfois c’est trop. Alors demeurer présent et sensible à notre vraie nature, éviter de se laisser aller… plutôt… « laisser aller et aller avec… » selon Prajnândpad. Laisser agir… le non agir agit véritablement ! Oui, aller avec ce qui est là, il en émerge une ouverture, un changement d’état ; une conscience s’éveille comme une petite lumière qui s’allume en toi. Cette petite lumière souvent, est au bord de s’éteindre : je ne vois pas, je ne comprends plus, qu’est-ce que je ressens vraiment ?

Re-venir là, c’est Tout.

ET la lumière grandit, je comprends mieux mon état, mon humeur, ce que je ressens, je « comprends » ma douleur… les forces qui animent mon corps sortent peu à peu de l’ombre.

Pose tes deux pieds sur la Terre ronde… Inspire profondément…

Pose ton corps sur cette Terre qui t’accueille…

DEBOUT

… Expire profondément…

Pose toi largement ouvert, reviens à quelque chose de tranquille…

à ce qui est naturel en toi…

Ce qui est toujours là en toi, c’est la vie, le souffle qui anime ton corps. Tu peux reconnaître à tout moment le mouvement de ta respiration… mais souvent tu traverses Ta vie  » sans respirer « . La respiration est fonction réflexe automatique, donc on a pas besoin d’y penser ! Par contre, si on respire peu ou mal, on perdra vite l’équi-libre corps-émotions-pensées. La respiration est un mouvement  » externe  » qui génère un souffle = mouvement interne.

Tiens, à cet instant, ouvre ta conscience à ce mouvement naturel interne où le souffle remplit partout (!)………………….. Oublions le temps au delà du temps, temps et espace fusionnent dans un non-agir, une re-création de l’être, un éveil éphémère dans l’éternité de cet instant Là.

Exercice, allongé(e) :

Phase 1, * suis l’inspire, suis l’expire, ton esprit est bercé par ce flux et ce reflux… * pose les mains sur ton ventre ou un petit coussin de tissu rempli de noyaux de cerises… (poids léger sur ton ventre)… * ton ventre se détend. Tu prends plaisir à ce nouvel espace en toi, observe… ta respiration est naturelle, abdominale.

Phase 2, * quand tu es bien à l’aise avec l’exercice dans un rythme souple, agréable, tu comptes 36 respirations naturelles abdominales : 1 j’inspire… j’expire… 2 j’inspire… j’expire… 3 j’inspire… j’expire… * au fil de l’exercice, ta respiration se ralentit, s’approfondit, le souffle revivifié prend sa place, l’espace intérieur se dilate dans un non-temps, une non-urgence, un non-faire. L’esprit se calme… C’est TOUT !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :